" Souvenirs douloureux ".....

Publié le 15 Avril 2006

Vendredi 14 avril 2006

  

Après une nuit rythmé par un fond sonore d’autoroute, on se fait le tour du lac à pieds, puis direction Linz , plus précisément ‘’ Mauthausen ‘’ ce nom évoque pour les plus anciens de bien tristes souvenirs !...

Ici ,l’une des plus incroyable machine à anéantir jamais inventée par l’homme !... fonctionnera pendant 7 ans !..


Comment, même après 60 ans ne pas se sentir bouleversés devant tant de monstruosité, aucune ‘’ idéologie ne peut justifier cela .

 

Nous visiterons ce camp de la mort,comme un site de commémoration et d’exhortation à la vigilance !.....

   
 


 

Témoignage de Jean LAFFITTE, matricule 25 519 (Mauthausen, Ebensee)


Vous êtes ici dans la carrière de Mauthausen, de son vrai nom Wienergraben. 
… Imaginez ces falaises en arc de cercle, à ma droite, hautes de trente mètres et plus, tranchées à vif, laissant apparaître par failles successives les diverses couleurs du granit… 
Imaginez ces trois étangs d’aujourd’hui, où j’ai vu tout à l’heure nager des poissons, en des fosses profondes et vides au fond desquelles s’éboulaient les rochers et les pierres. Des hommes y travaillaient…
Imaginez, là derrière moi, cette petite colline que nous appelions entre nous la petite montagne. Il n’y avait que quelques arbustes et un énorme buisson là-haut suspendu dans le vide… 
Imaginez, tout autour là-bas, plus loin, ces petites collines, éventrées, avec un sol dénudé à leurs pieds… imaginez cela..

Chaque matin, mille cinq cents hommes, deux mille, plus ou moins, selon les époques, descendaient là. Nous partions du camp en une immense colonne par cinq, échelonnés par centaines, les bras collés au corps, marchant au pas cadencé comme des automates, enlevant au passage devant la grand porte notre calot de forçat pour saluer les officiers SS, défilant ensuite dans les camps SS avec de part et d’autre une rangée de soldats tenant des chiens en laisse ou l’arme à la bretelle … Puis venait la descente, dans le petit chemin que vous avez suivi pour arriver à l’escalier, elle se faisait au pas de course, sous les coups de bâtons et les hurlements des SS… Et c’était la plongée dans l’escalier, toujours cinq par cinq, avec nos galoches de bois claquant sur les pierres… Parfois il y avait des drames dans cet escalier mais à mon sens, selon mon expérience tout au moins, la descente n’était pas le plus dur.

Ce devoir de mémoire effectué, nous repartons sur les ‘’routes de l’Europe ‘’ accompagné du majestueux « DANAU » Danuble pour nous,que nous suivront jusqu'à Wienn.

Notre attention est attirée par des genres de morceaux d’étoffe violette qui semble emballer des monuments sur le bord des routes . C’est là, que mes souvenirs bien lointains d’enfant de chœur resurgir et me rappellerons que pour que pour ‘Pâques’ tout les Crucifix étaient ainsi voilés la semaine sainte, nos traditions ce perdent .Ici les gens sont très croyants et pratiquants

 

Le reste de la journée se passera à découvrir une autre région d’Autriche « Niederôsterreich  » pour nous arrêter dans un petit village très viticole ’SPITZ’ au bord du Danuble pas très bleu et en crue ou nous voyons passer de gros bateaux de croisière et d’immense péniche chargées de matériaux ou de gros camions ;

tient le baromètre a fait un bond vers le beau ‘chouette’

                                      meteo 25

 

Rédigé par Nenette & Chris

Publié dans #Autriche

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article